Le changement c’est maintenant !

2 septembre 2015

Le blog fait peau neuve, s’organise… et se transforme en « inventaire » !

end7

Tous les articles, depuis 2006 ont été déplacés sur le nouveau site. Cependant, pour des raisons techniques, les commentaires des articles restent consultables mais demeurent dans cet espace.

Bonne lecture… désormais là-bas.

François Loth


Pascal Engel pourfend le réalisme kitsch

21 juin 2015

L’article « Pascal Engel pourfend le réalisme kitsch » est désormais lisible sur la nouvelle version du site : ICI


Qu’est-ce que le représentationnalisme ?

16 avril 2015

145

On peut lire désormais cet article sur la nouvelle version du site Métaphysique Ontologie Esprit : ICI


Le « mystère » de la conscience et Mary qui voit rouge

21 mars 2015

144

On peut désormais lire « Le ‘mystère » de la conscience et Mary qui voit rouge » sur la nouvelle version du site, ICI

 

zèbre


Markus Gabriel ou le constructionnisme sans monde : l’analyse de Frédéric Nef

14 janvier 2015

Le « nouveau réalisme » 4

L’article « Markus Gabriel ou le constructionnisme sans monde : l’analyse de Frédéric Nef » est maintenant lisible sur la nouvelle version du site ICI


Le nouveau « nouveau » réalisme de Maurizio Ferraris : le Manifeste

10 décembre 2014

143

Le « nouveau réalisme » 3

On peut désormais lire l’article « le « nouveau » réalisme de Maurizio Ferraris : le Manifeste » sur la nouvelle version du site : ICI


Pourquoi le monde existe. Une réponse à Markus Gabriel

16 novembre 2014

142

Le « nouveau réalisme » 2

L’article « Pourquoi le monde existe. Une réponse à Markus Gabriel » peut être lu sur la nouvelle version du site ICI.


Le post-post… modernisme de Markus Gabriel ou le stade du chasseur-cueilleur

26 octobre 2014

141

Le « nouveau réalisme » 1

On peut désormais lire l’article « le post-post… modernisme de Markus Gabriel ou le stade du chasseur-cueilleur » sur la nouvelle version du site, ICI


Symposium International « OBJET & PERSONNE » à Aix-en-Provence

5 octobre 2014

Quand la métaphysique contemporaine rencontre la problématique de l’humain « augmenté »…

Sans titre 1

Les 16, 17 et 18 octobre 2014

Le Séminaire de Métaphysique de l’Université d’Aix-en-Provence

propose trois journées d’études sur le thème

Objet et personne

 

*

 

Au programme de ces journées (organisées par Jean-Maurice Monnoyer et coordonnées par Bruno Langlet et Nil Hours) :

  • L’instance métaphysique de la personne
  • L’existence personnelle, l’organisation du vivant et la personne duale
  • Animaux et personnes : vers une anthropologie dynamique

Affiche final - copie

Inscription au colloque : cliquez ici 


Le corps et l’esprit : une recension

3 octobre 2014

Stéphane Dunand[1] a rédigé un compte-rendu exhaustif de mon livre Le corps et l’esprit : essai sur la causalité mentale (Vrin, septembre 2013) pour la revue L’oeil de Minerve.

 

l'oeil de minerve

« Nous avons l’impression d’être des agents. Nous supposons que nos pensées, parmi lesquelles nos croyances, nos désirs et nos sensations, produisent des effets physiques. Mais être véritablement des agents supposerait la réalité de la causalité mentale, à savoir à la fois la réalité des pensées et celle de leur pouvoir de faire une différence physique. C’est la réalité de ce pouvoir que le livre de F. Loth, Le corps et l’esprit, s’attache à établir. »

…/… [lire la suite]

[1] Stéphane Dunand est le traducteur du livre-maître de David Chalmers L’esprit conscient chez Ithaque, ainsi que de nombreux articles de Jaegwon Kim. Sa thèse de doctorat s’intéresse à la question de la réalité des couleurs.


Tous dualistes ! Même Daniel Dennett ?

27 septembre 2014

140

Daniel-Dennett1

Où suis-je ?

L’article « tous dualistes ! » peut désormais être lu sur la nouvelle version du site : ICI


Récapitulons – saison VIII

2 août 2014

hollande

Année 2013-14

Récapitulation VII

Août 2013

Parution, chez Vrin, de mon travail de recherche sur la causalité mentale. La relation du corps et l’esprit est abordée à travers le problème de la causalité mentale.

Septembre

« Ce n’est donc pas parce que l’on divise le monde en différentes entités physiques, chimiques, biologiques et qu’en plus on subdivise certaines d’entre elles en différentes entités mentales, que ces divisions constituent des différences ontologiquement profondes. »

Octobre

Au sujet de la publication de l’ouvrage de Thomas Nagel Mind and Cosmos. Le livre est controversé car il pose la question de la limite de l’enquête scientifique et, dénonçant la position standard du réductionnisme (voir le compte-rendu du livre dans la revue nonfiction), le darwinisme en particulier, il cherche à ouvrir une nouvelle perspective téléologique.

Novembre et décembre

« Si nous sommes des agents, de véritables agents, alors nous avons des pouvoirs causaux ! »

Janvier

Mort du philosophe Johnathan Lowe, défenseur d’une conception réaliste de la métaphysique comme discipline autonome.

Février

Incitation à nous tourner franchement vers la métaphysique, c’est-à-dire à nous demander directement ce qu’est le mental, la sorte de « chose » qu’il est.

Avril

Quand le cinéma examine le problème de l’identité personnelle. Après le corps de John Malkovitch que Spike Jonze nous permettait de visiter et de contrôler, c’est autour de la voix de Scarlett Johansson d’habiter un système d’exploitation et d’y persister, à la manière d’une personne, sous le doux nom de Samantha.

Traduction, avec Dominique Berlioz, du livre commun,  écrit par E. Anscombe et P. Geach, Three Philosophers,en 1961. Un exposé majeur de métaphysique analytique.

Mai

Mort d’un des plus grands philosophes contemporains, David Armstrong. 

Juin

Panique philosophique dans le numéro de Mai de la revue Cités. Frédéric Nef dans un article intitulé « Et voilà pourquoi votre fille est muette » répond à la narration de Juliette Grange.

Les avancées des neurosciences doivent-elles nous faire abandonner la métaphysique ? 

 Juillet

Acte 2 de la réponse à Juliette Grange. Cette fois, c’est  Jérôme DokicPascal Engel et Frédéric Nef qui répliquent au tableau fantaisiste et inquiétant de J. Grange. « Les philosophes français sont-ils des bigots ? ». 20 co-signataires se joignent aux auteursAnouk Barberousse, Université de Lille 1, Dominique Berlioz, Université de Rennes I, Jacques Bouveresse, Collège de France, François Clementz, Université d’Aix-Marseille, Alain de Libera, Collège de France, Vincent Descombes, EHESS, Filipe Drapeau Contim, Université de Rennes I, Michel Fichant, Université Paris IV, Jean Gayon, Université Paris I, Max Kistler, Université Paris I, Pascal Ludwig, Université Paris IV, Jean Maurice Monnoyer, Université d’Aix-Marseille, Kevin Mulligan, Université de Genève, Ruwen Ogien, CNRS, Elisabeth Pacherie, CNRS, Joëlle Proust, CNRS, Christine Tappolet, Université de Montréal, SOPHA, Claudine Tiercelin, Collège de France, Marcel Weber, Université de Genève, Francis Wolff, ENS Ulm.

Publication de mon article qui reprend le problème qui se pose lorsque l’on se demande comment les états mentaux peuvent être la cause d’événements physiques. C’est dans la revue IGITUR, Arguments philosophiques.


Le problème de la causalité mentale et l’impasse du physicalisme non réductionniste

19 juillet 2014

 

Le désir de me désaltérer et la croyance qu’il y a de l’eau fraîche dans le réfrigérateur sont bien la cause de mon déplacement vers ce réfrigérateur. N’est-ce pas ?

IGITUR - Arguments philosophiques

L’article qui vient d’être publié dans la revue Igitur reprend le problème qui se pose lorsque l’on se demande comment les états mentaux, qui nous apparaissent dénués de propriétés physiques (une croyance qu’il y a de l’eau fraîche dans le réfrigérateur n’est, par exemple, assujettie à aucune force de gravité ou de magnétisme), peuvent néanmoins être la cause d’événements physiques.

Comment séparer le mental du physique alors que l’on sait qu’il y a toujours une cause physique à tout événement physique ? L’article donne des raisons de rejeter les solutions préconisées par la thèse standard dite « physicaliste non réductionniste » et préconise qu’une identité entre le physique et le mental revienne au centre de la métaphysique appliquée à l’esprit.


Le complot des analytiques français selon Juliette Grange (2) – une réponse collective

9 juillet 2014

On peut désormais lire l’article « Le complot des analytiques français selon Juliette Grange (2) – une réponse collective » sur la nouvelle version du site : ICI


P. Churchland vs C. McGinn : élimination ou mystère ? (Passons plutôt à la métaphysique !)

21 juin 2014

139

L’article « P. Churchland vs C. McGinn : élimination ou mystère ? (Passons plutôt à la métaphysique !) » est désormais lisible sur la nouvelle version du site : ICI.


Le complot des analytiques français selon Juliette Grange – la réponse de Frédéric Nef

10 juin 2014

L’article « Le complot des analytiques français selon Juliette Grange – la réponse de Frédéric Nef » est maintenant lisible sur la nouvelle version du site : ICI


La renaissance de la métaphysique

5 juin 2014

Recension de Roger Pouivet du livre d’Elisabeth Anscombe et de Peter Geach que nous avons traduit (Dominique Berlioz et moi-même) pour les éditions d’Ithaque.

*

Trois philosophes, Aristote, Thomas, Frege

 

Sans titre 1

 

« E. Anscombe et P. Geach renouent avec la métaphysique d’Aristote et de saint Thomas, en s’appuyant sur la philosophie analytique du langage : nous devons chercher à déterminer ce qui existe réellement et non nous limiter, comme le prône la philosophie moderne, à la connaissance de nos représentations. […] »

Lire la suite La Vie des idées

*

« Ce sont trois figures majeures de la philosophie, le livre d’Anscombe et Geach est donc un ouvrage majeur pour l’histoire de la philosophie. »


De l’influence de David Armstrong et de la philosophie australienne

2 juin 2014

 

« […] je soutiens que l’Australie existe
et que de façon éventuellement un peu surprenante,
elle contient un grand nombre de philosophes. »

David Armstrong, « Cygnes noirs », 2000

armstrong et smart

David Armstrong et Jack Smart en 2006

* * *

Jean-Maurice Monnoyer et Bruno Langlet du séminaire de métaphysique de l’université d’Aix en Provence rendent hommage à David Armstrong.

Cygnes noirs :

Les influences formatrices dans la philosophie australienne

 

SEMA

 

Nb : Pour en savoir plus sur l’école australienne de philosophie, on peut lire la longue introduction de Jean-Maurice Monnoyer « Le réalisme et l’école australienne de philosophie » (p.11-97) à l’ouvrage La structure du monde, Vrin, 2004.


Ecole thématique de la Société de Philosophie Analytique

27 mai 2014

* * *

Appel à candidatures

École thématique de la Société de Philosophie Analytique (SoPhA)

sopha

Méthodes et fondements

des sciences

Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer (22), Bretagne, France

saint jacut

2-7 septembre 2014

Descriptif :

L’école thématique s’adresse à un public de doctorants, post-doctorants, enseignants et chercheurs, aussi bien philosophes que scientifiques. Étendue sur 6 jours pour un total de 4 journées de travail, l’école se compose de 5 cours (20h) et 4 ateliers (12h) dédiés à des questions fondamentales qui se posent aujourd’hui à l’interface des sciences de la nature et de la philosophie des sciences. La réflexion portera sur des questions de philosophie générale des sciences (la notion de représentation en science, le statut des espèces naturelles…), mais aussi sur des problèmes épistémologiques et ontologiques soulevés dans le champ des sciences particulières (l’individu en physique et en biologie, la question de l’émergence en chimie…).

Comité d’organisation :

Filipe Drapeau Vieira Contim (U. Rennes I, EA 1270)
Pascal Ludwig (U. Paris IV Paris-Sorbonne, SND)
Max Kistler (U. Paris I Panthéon-Sorbonne, IHPST)

 

Comité scientifique :

Daniel Andler (U. Paris IV Paris-Sorbonne, SND)
Anouk Barberousse (U. Lille I, STL)
Jean Gayon (U. Paris I Panthéon-Sorbonne, IHPST)
Max Kistler (U. Paris I Panthéon-Sorbonne, IHPST)

 

Intervenants :

Florian Cova (U. Genève) : les approches scientifiques du problème de la liberté humaine
Alexandre Guay (U. catholique de Louvain) : l’individu en physique
Françoise Longy (U. Strasbourg) : les espèces naturelles
Pascal Ludwig (U. Paris IV Paris-Sorbonne) : neurosciences de la conscience
Alex Manafu (U. Paris I Panthéon-Sorbonne) : l’émergence en chimie
Johannes Martens (U. Bristol) : la théorie de la sélection de groupe : concepts, problèmes et méthodes
Stéphanie Ruphy (U. Pierre-Mendès-France – Grenoble) : politique et valeurs dans les sciences
Markus Schrenk (U. Cologne) : Laws of Nature and Causation
Marion Vorms : (U. Paris I Panthéon-Sorbonne) : la notion de représentation en science

 

Inscriptions :

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 1er juillet 2014. Les candidats doivent envoyer un CV et une lettre de motivation à l’adresse suivante : ecole.sopha2014@gmail.com

Une réponse leur sera notifiée avant le 15 juillet.

 

Coûts :

L’école prend en charge l’intégralité des frais d’hébergement et de restauration à l’Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer. Les frais de transports jusqu’à la gare TGV de Saint-Malo sont à la charge des participants. Nous leur conseillons de demander à leur équipe de recherche ou à leur école doctorale de prendre ces frais en charge. L’école met à disposition une navette assurant la liaison entre la gare de Saint-Malo et l’Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer.

 

Informations pratiques :

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page Facebook de l’école d’été, régulièrement mise à jour :

https://www.facebook.com/sopha2014mfs

À défaut, contactez le comité d’organisation : ecole.sopha2014@gmail.com

 

Partenaires :

L’école bénéficie du soutien financier des institutions suivantes :

CNRS, Délégation Paris A, formation permanente
Université de Rennes I & Philosophie des normes (EA 1270)
Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (IHPST), Université Paris I Panthéon-Sorbonne & CNRS (UMR 8590).
Sciences, Normes, Décision (SND), Université Paris IV Paris-Sorbonne & CNRS (FRE 3593)
Université Paris I Panthéon-Sorbonne, École Doctorale de philosophie
Université de Rennes I, École Doctorale SHOS
Société de Philosophie Analytique (SoPhA)


La mort de David Armstrong

16 mai 2014

138

armstrong

Le 13 mai, le philosophe australien David Armstrong, dont il est souvent question dans ce site[1], est mort. Avec lui, la philosophie contemporaine perd un de ses plus grands philosophes et  la métaphysique naturaliste l’un de ses auteurs les plus puissants.

L’œuvre considérable de David Armstrong explore quantité de thèmes en métaphysique, épistémologie et philosophie de l’esprit. Défenseur du réalisme en métaphysique et du matérialisme en philosophie de l’esprit, David Armstrong a défendu une ontologie d’états de choses (states of affairs) qui constituent les vérifacteurs (truthmakers) de nos énoncés à propos de ce qui est. L’influence centrale de David Armstrong ainsi que celle de David Lewis marque le renouveau de la métaphysique au XXème siècle.

Peu traduit en Français mais avec de belles exceptions, l’œuvre d’Armstrong est importante. Son livre publié en 1968, A Materialist Theory of the Mind fait de lui, avec Jack Smart et Ullin Place, un pionnier de la position matérialiste en philosophie de l’esprit. « Nos états mentaux sont identiques avec nos états du cerveau », telle est la façon radicale de répondre au dualisme de Descartes. Cette réponse va de pair avec la compréhension scientifique que nous avons aujourd’hui du cerveau. Le livre d’Armstrong, avec les contributions de Smart, Place et Feigl, introduit un débat en philosophie de l’esprit qui se poursuit encore aujourd’hui.

Dans sa philosophie de l’esprit, Armstrong parle de propriétés, de lois, d’événements et d’états de choses. En bref, il réintroduit et prend au sérieux des entités de la pensée humaine qui avaient eu tendance à tomber en désuétude. En publiant dix ans après son ouvrage de philosophie de l’esprit, Theory of Universals,  il fait revivre un point de vue réaliste au sujet de ces entités et de leurs instances. Progressivement il étend cette idée au sujet des lois et dans, peut-être son livre maître, A World of States of Affairs (1997), il expose un système métaphysique analytique qui synthétise toute sa pensée. Il examine les propriétés, les relations, les nombres, les classes, les dispositions, les causes, etc. et fait des états de choses les constituants fondamentaux du monde. Enfin, en 2004, poursuivant sa tâche métaphysique, il publie Truth and Truthmakers, traité dans lequel il soumet au lecteur une explication entre la vérité et ce qui rend vrai cette vérité.

En Français, le livre Les Universaux, une introduction partisane, (Ithaque 2010) est sans doute la meilleure introduction à la métaphysique analytique car il permet au lecteur, en plus de se faire une idée à propos de l’antique problème des universaux, de cartographier l’ensemble des positions que l’on est susceptible d’adopter au sujet de la nature des propriétés, des relations et des particuliers qui constituent pour le réaliste, la structure du monde.

On trouve, chez Vrin, en 2004, une importante introduction intitulée « Le réalisme et l’école australienne de philosophie » écrite par Jean-Maurice Monnoyer  qui précède un ouvrage dans lequel on peut lire trois textes de David Armstrong[2] ainsi que d’une kyrielle de philosophes australiens, anglais, américains et français, La structure du monde, objets, propriétés, états de choses.

Dans le les textes clefs de Métaphysique contemporaine, propriétés, mondes possibles et personnes, 2007, textes réunis par E. Garcia et F. Nef, un article d’Armstrong, « Les universaux comme attributs » ; et dans la revue de métaphysique et morale, sous la direction de J-M Monnoyer de F. Nef, 2002, « Vérifacteurs pour des vérités modales ».

Dans ce blog, la traduction  du texte de défense du matérialisme « L’illusion de la femme sans tête ».

* * *

[1] « Un « indispensable » en métaphysique : David Armstrong et les universaux »

« David Armstrong : pouvoirs causaux, lois, propriétés »

« Universalia in rebus : le réalisme de David Armstrong »

« Les trois David (Hume, Lewis, Armstrong) et la perception de la causalité »

« Une solution ontologiquement sérieuse : le fonctionnalisme d’Armstrong et de Lewis »

« David Armstrong, philosophe de l’esprit »

« La nécessitation contingente en question »

« L’unicité dans le multiple – l’extrémisme platonicien »

« Platon et les modernes : instancier un universel »

[2] « Vérités et vérifacteur », « Défense de la théorie des vérifacteurs » et « Théorie combinatoire revue et corrigée »

 

220px-DavidMArmstrong


« Le versant affectif du désir », colloque international, Université de Rennes

9 mai 2014


Les 15 et 16 mai 2014

Colloque interdisciplinaire

Neurosciences, psychologie, philosophie

Visuel_Desir2014_vf_1

 

Organisé par Stéphane Lemaire de l’Ufr de philosophie de l’Université de Rennes1 et Marc Vérin chef du service de neurologie du CHU Pontchaillou de Rennes

*

En philosophie, la tentative de réduire le plaisir à une expérience dont on désirerait qu’elle se poursuive soulève plus de problème qu’elle n’en résout. On a aussi rejeté l’idée que les émotions ou la douleur pourraient être comprises en termes de désir. De même l’idée selon laquelle les désirs pourraient être guidés par la recherche du plaisir semble très largement battue en brèche. Après tout rien ne semble s’opposer à la construction d’un système qui poursuivrait des buts mais qui n’aurait ni émotion ni expérience de plaisir.

L’objectif de ce colloque est de confronter les travaux en neurosciences et ceux de la philosophie informée par les neurosciences pour mieux comprendre les relations que la motivation humaine entretient avec les affects.

 

*

Programme et résumé des interventions ici.

 

Ce colloque est précédé d’une formation qui aura lieu à L’Ufr de Philosophie de Rennes.

 


Trois philosophes !

19 avril 2014

Sortie du livre

Trois philosophes : Aristote, Thomas, Frege

Elisabeth Anscombe et Peter Geach

 

Préface de Frédéric Nef

Traduit de l’anglais par
Dominique Berlioz et François Loth

les 3 philo 2

 

 

Elisabeth Anscombe et Peter Geach, unis par les liens du mariage pour 72 ans – de 1941 à 2013, année de la mort de Geach à l’âge de 97 ans –, auteurs chacun d’une œuvre capitale, qui valut à Geach la Croix pontificale du Saint-Siège, Pro Ecclesia et Pontifice, signent en 1961 avec ce livre leur seule œuvre en commun. Auparavant, en 1957, Anscombe avait déjà publié Intention, et Geach, Mental Acts : Their Content and Their Objects. À notre connaissance, les deux derniers textes de ce triptyque, « Thomas d’Aquin » et « Frege », sont les premiers de Geach traduits en français.

Extrait de la préface de Frédéric Nef

 

G.E.M. Anscombe et P.T. Geach

 

 

ARISTOTE

Ce qui reste des œuvres philosophiques d’Aristote, d’un volume assez considérable, touche à de vastes domaines et est rédigé dans un style très dense. La tradition laisse penser qu’elles n’ont probablement pas été écrites pour le grand public. A la vérité, bien des passages semblent lui être destinés, car bien que difficiles, ils sont très travaillés et ne présupposent aucune initiation au langage, ni à la pensée des écoles philosophiques dans lesquelles Aristote enseignait, ni de celles qu’il discutait. Mais bien des textes demeurent extrêmement obscurs – du fait de leur caractère allusif ou par manque d’explication de nombreuses locutions écrites dans un grec hors norme et qui ont à l’évidence un caractère technique. [lire la suite de l’extrait…]


« HER » : Scarlett Johansson a un problème d’identité personnelle

7 avril 2014

137

« Chaque corps organique est une espèce

de machine divine, ou un automate naturel,

qui surpasse infiniment

tous les automates artificiels »

Leibniz, La Monadologie, paragraphe 64

 

L’article « « HER » : Scarlett Johansson a un problème d’identité personnelle » est désormais disponible sur la nouvelle version du site : ICI.


Le problème du corps et de l’esprit (revisité)

7 février 2014

136

L’article « le problème du corps et de l’esprit (revisité) peut être lu désormais sur la nouvelle version du site : ICI.


Jour maussade pour la métaphysique : La mort d’E.J LOWE (5/01/2014)

10 janvier 2014

 

L’article « Jour maussade pour la métaphysique » est désormais disponible sur la nouvelle version du site : ICI


L’influence de l’esprit sur le corps

3 décembre 2013

135

tshirt vieux

L’article « L’influence de l’esprit sur le corps » est désormais lisible sur la nouvelle version du site ICI.


Le problème de la causalité mentale est un problème métaphysique

17 novembre 2013

134

L’article révisé et remis en ligne est désormais lisible sur le nouveau site : ICI


Le corps et l’esprit : essai sur la causalité mentale (recension)

25 octobre 2013

non fiction 1

Compte-rendu du livre le corps et l’esprit (au sujet de la causalité mentale) par Yann Schmitt

Les pouvoirs de l’esprit

sur le site de nonfiction.fr


Mind and Cosmos, le brûlot anti-matérialiste de Thomas Nagel (Recension)

21 octobre 2013

1382338931_antimaterialiste

Selon Nagel, le problème de la relation du corps et de l’esprit n’est sur la voie d’aucune résolution et cet échec marque une défaillance bien plus large encore qui englobe notre compréhension du cosmos lui-même et de son histoire. Ne pas parvenir à rendre compte de l’esprit – ce trait majeur de la nature – menacerait donc de voir se déconstruire l’image naturaliste du monde et par la même la biologie, la théorie de l’évolution et la cosmologie.

lire la suite sur le site de non fiction.


KLESIS n° 27 : la philosophie expérimentale

8 octobre 2013

Quand les philosophes conduisent leurs propres expériences ou du bon usage de la méthode expérimentale en philosophie.

Parution d’un nouveau numéro de la revue 

klesis

*

 la « Philosophie expérimentale »

Articles de  Florian Cova, Joshua Knobe & Shaun Nichols, Julie Fontaine, David Margand, Ruwen Ogien, Nicolas Delon, Marcus Arvan, Christine Clavien, Katinka J.P. Quintelier, Delphine De Smet, Daniel M.T. Fessler, Marie-Christine Nizzi,Jérôme Ravat[1].


[1] Pour aller plus loin sur la contribution de la philosophie expérimentale aux débats philosophiques, on peut lire l’ouvrage collectif La Philosophie Expérimentale, Paris, Vuibert, 2012.