La thèse du physicalisme non réductible

104

L’article « La thèse du physicalisme non réductible » est maintenant disponible sur la nouvelle version du site : ICI

Publicités

One Response to La thèse du physicalisme non réductible

  1. C’est difficile de concevoir un esprit désincarné une fois qu’on a pris conscience des conditions linguistiques des jugements. En effet, pour que l’on juge, il faut donc des sens permettant d’entendre les signifiants linguistiques. Le lien organes des sens /esprit ne paraît pas accidentel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :