L’effet que cela fait d’être Thomas Nagel ! L’essentiel de Mind and Cosmos

L’article « L’effet que cela fait d’être Thomas Nagel ! L’essentiel de Mind and Cosmos » est maintenant disponible sur la nouvelle version du site : ICI.

Publicités

4 Responses to L’effet que cela fait d’être Thomas Nagel ! L’essentiel de Mind and Cosmos

  1. Philalethe dit :

    Merci pour cet article ! Ce naturalisme non matérialiste n’a-t-il pas déjà été défendu par Chalmers ? Si oui, quelles différences majeures voyez-vous entre les deux auteurs sur ce point ?

  2. Francois Loth dit :

    Les conclusions des arguments de T. Nagel et de D. Chalmers sont proches et se construisent sur certaines prémisses dont celle de l’irréductibilité du mental sur le physique. La fausseté affirmée du matérialisme pour l’un (Chalmers), la « presque » fausseté du neo-darwinisme pour l’autre (Nagel) conduisent ces philosophes à chercher une solution au-delà de la science physique.

    Impénétrable de l’extérieur, connaissable seulement de l’intérieur, le phénomène de la conscience aurait été négligé. C’est la suite amplifiée de son article « What is it like to be a bat ? ». A partir de ce constat, Nagel entreprend de généraliser sur toute l’entreprise scientifique. En laissant de côté l’esprit, nous aurions forgé une image inadéquate du monde – une image appauvrie, incapable de rendre compte du phénomène de l’esprit.

  3. Philyou dit :

    A vous lire, on croirait que Nagel reproduit le geste bergsonien de l’essai sur les données immédiates de la conscience (bien qu’il ne semble pas suivre le Bergson de l’évolution créatrice); à savoir : critiquer l’illusion selon laquelle les méthodes d’investigation scientifiques efficaces pour la matière puissent avoir une valeur pour l’étude du monde psychologique.
    Est-ce un amalgame fallacieux ?

    • Francois Loth dit :

      Nagel ne veut pas réserver la science de l’esprit à la philosophie (comme Bergson ?) mais soutient par exemple que la différence entre le mental et le physique est plus importante que la différence entre l’électrique et le mécanique et il préconise une recherche de nouveaux outils. Bref que les théories de la science concernant l’esprit sont incomplètes en particulier quant à la conscience. De plus il serait vain, selon Nagel, que le lien entre le mental et le physique soit à chercher de la même manière que l’on a cherché un lien entre l’électrique et le mécanique. Enfin, selon Nagel cela met en évidence notre ignorance au sujet d’un aspect important de la matière.

      Bref, Nagel ne prétend pas que la connaissance de l’esprit doit être strictement réservée à la métaphysique interprétée comme intuition. Et puis Nagel ne se dit pas dualiste. Toutefois, la téléologie de Nagel peut faire écho à l’élan vital. Je ne suis hélas pas spécialiste de Bergson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :