Descartes inoxydable

105

Descartes_

Buste de Descartes avec moulage incorporé de son crâne Paul Richer (1912) Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts

L’article « Descartes inoxydable » est désormais lisible ICI sur la nouvelle version du site.

8 commentaires pour Descartes inoxydable

  1. Je serais tenté de penser que le dualisme cartésien est inoxydable au sens où « j’ai un corps » rend mieux compte de l’expérience subjective que « je suis un corps » qui est phénoménologiquement vraiment indéfendable. Pour faire vite, ne peut-on pas dire que le dualisme est certainement faux mais nous va comme un gant alors que le matérialisme est sans doute vrai mais ne rend pas compte de nos manières de parler de nous ? Je n’imagine pas non plus un dépassement du dualisme cartésien: comme le solipsiste qui agit comme si les autres existaient réellement, le matérialiste moniste pense à lui-même en termes dualistes: toute pratique de l’effort (par rapport à la fatigue, la douleur, le vieillissement) n’est-elle pas objet d’une prise de conscience en termes d’opposition substantielle corps / esprit ? Spinoza disait qu’on continue d’avoir l’illusion du libre-arbitre une fois qu’on a compris l’erreur d’une volonté cause sans cause, comme on continue de voir le soleil petit une fois qu’on est éclairé par l’astronomie. N’en va-t-il pas de même quand on parle de soi malgré toutes les vérités de la philosophie de l’esprit ?

  2. Francois Loth dit :

    Il me semble Patrick que vous n’ouvrez pas,comme Lycan, la porte du scepticisme quant au matérialisme, mais celle de l’épiphénoménisme du mental. On serait le jeu d’une illusion lorsque l’on prend une décision par exemple et seules des propriétés physiologiques précéderaient nos actions ? Certes, vous évoquez la façon de parler de soi qui semble pouvoir épouser le dualisme cartésien, mais s’il est un enjeu de taille en philosophie de l’esprit c’est bien la place même qu’occupe l’esprit dans le monde physique – bref, sa place causale. En effet, la causalité esprit-corps est une notion fondamentale pour étayer notre place d’agent dans le monde physique. D’ailleurs Descartes a lourdement résisté dans sa défense d’une place causale pour le mental ; et si aujourd’hui le dualisme des propriétés donne une nouvelle couleur à la discussion, il n’apparaît pas mieux loti que le dualisme cartésien pour nous apporter une solution au problème. Ce que nous apporte Lycan ici, en montrant la résistance finalement du dualisme cartésien face au matérialisme, c’est que le second, à mon avis, doit rendre compte de cette causalité mentale et non l’éliminer ou la laisser à la dérive de l’épiphénoménisme.

  3. Luestan Theel dit :

    Le dualisme des propriétés ne me semble guère améliorer le dualisme des substances, car il reste dans une vision « chosiste ». Le dualisme des substances voit deux choses, le dualisme des propriétés voit une seule chose bi-face. Dans les deux cas, corps et esprit ont même statut. De telles choses sont conçues au repos dans un espace à trois dimensions, alors que l’esprit ne peut être conçu qu’en mouvement, donc dans le temps. L’air est une chose matérielle, mais qu’est-ce que le vent? Que serait un vent au repos? Il n’est pas inutile ici de rappeler le sens étymologique des mots « esprit, anima, psyché ».
    Je préférerais donc un dualisme entre une substance permanente (le corps) et une propriété accidentelle (vivant-pensant), de la même façon que le vent est une masse d’air mise en mouvement. Mais la persistance d’un accident (doublée en ce cas du phénomène de la mémoire) peut faire croire qu’il s’agit d’une substance permanente ou d’une propriété substantielle (Platon avait donc inversé la relation, mais cela ne se justifie que dans l’espace-temps, où les choses sont des événements).

  4. Luestan: « l’esprit ne peut être conçu qu’en mouvement, donc dans le temps ».
    Pour connaître ce que vous pensez le 7 oct à 10h30, je me concentre sur quelque chose de spatial, vos lignes. Et l’esprit de Platon, comment le connaît-on sinon en tournant les pages des Dialogues ?
    Vous me direz que l’esprit perçu à la première personne n’est vraiment pas spatial. C’est à voir, quand je cherche à me définir psychologiquement, je me remémore des actions que j’ai faites, des expressions des autres quand je parlais etc.

  5. Luestan Theel dit :

    Tout texte écrit n’est qu’un ensemble de pattes de mouches tant qu’on ne l’a pas lu. Et lire prend du temps.
    À mes yeux, la mémoire n’est pas un sac plein de choses qui seraient nos souvenirs. On se « remémore », c’est-à-dire on refait certains parcours mentaux: c’est une opération, qui prend du temps.

  6. Certes lire prend du temps mais c’est du temps consacré à des choses qui sont dans l’espace. Et se souvenir prend du temps aussi bien mais c’est difficile de dissocier ce dont on se souvient de ce qu’on a perçu dans l’espace.

  7. Baptiste dit :

    J’interviens ici honteusement pour faire un peu de publicité à ceci :
    http://coulmont.com/blog/2009/10/08/retour-sur-philosophie/
    pourra intéresser des doctorants en philosophie
    « Retour sur… le wiki auditions en Philosophie
    Billet publié le 08/10/2009
    Au début de l’année 2009, j’ai reçu le mail d’une personne souhaitant quelques conseils pour créer, sur le modèle du “wiki auditions” en sociologie, un wiki de suivi du recrutement en philosophie. Ce wiki semble avoir été un succès. Voici un “retour” sur cette expérience : »

    et
    http://blog.philotropes.org/post/2009/10/08/Wiki-recructement-MCF-en-philosophie-2010

  8. Franck Barron dit :

    Il y a quelqu’un qu’il y a 2500 ans a réfuté tout dualisme,
    Ce n’était une philosophie parce que c’était basé sur l’expérience, marrant comme est votre incapacité a le comprendre aujourd’hui.
    Une réfutation du dualisme :

    http://bordelsecret.blogspot.com/

    Extrait

    C’est la logique qui introduit l’erreur, dans la réalité le résultat est toujours vrais, mais non observable, non quantifiable, non existant, non présent, car non permanent. Dans un processus logique on attend un début et une fin, hors il n’y en n’a pas, c’est en introduisant ces constantes que l’on crée l’erreur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :